impromptu


impromptu

impromptu, ue [ ɛ̃prɔ̃pty ] n. m., adj. et adv.
• 1651; lat. in promptu « en évidence, sous la main »
I N. m.
1Hist. littér. Petite pièce composée sur-le-champ et, en principe, sans préparation. « L'Impromptu de Versailles », de Molière (1663). « L'Impromptu de Paris », de Giraudoux (1937).
2 Mus. Petite pièce instrumentale, souvent à deux thèmes. « Les Quatre Impromptus », de Schubert.
II Adj. (1673) Improvisé. Dîner impromptu, sans apprêt. III Adv. À l'improviste, sans préparation (cf. Au pied levé, sur-le-champ). Parler, répondre impromptu. « j'essaierai de le traduire impromptu [le texte latin] » (Stendhal).

impromptu adverbe Vieux. À l'improviste, sans préparation : Arriver impromptu chez un ami.impromptu nom masculin Petite pièce de vers improvisée, épigramme, madrigal ou couplet. Pièce instrumentale, généralement pour piano, en usage à l'époque romantique et qui n'obéit à aucune règle de construction préétablie. ● impromptu (difficultés) adverbe Orthographe Le nom prend la marque du pluriel : des impromptus. Les impromptus de Schubert. L'adjectif s'accorde en genre et en nombre : une arrivée impromptue ; des repas impromptus. Remarque Impromptu, employé comme adjectif, était considéré naguère comme invariable en genre. Cette règle n'est plus en usage. L'adverbe est invariable : elle est arrivée impromptu, un beau matin. Remarque À l'impromptu, loc. adv., est littéraire et vieilli : « Il se mit, comme à l'impromptu, à pousser plus avant, avec sa façon de conversation sans suite et rompue »(Saint-Simon). ● impromptu (difficultés) nom masculin Orthographe Le nom prend la marque du pluriel : des impromptus. Les impromptus de Schubert. L'adjectif s'accorde en genre et en nombre : une arrivée impromptue ; des repas impromptus. Remarque Impromptu, employé comme adjectif, était considéré naguère comme invariable en genre. Cette règle n'est plus en usage. L'adverbe est invariable : elle est arrivée impromptu, un beau matin. Remarque À l'impromptu, loc. adv., est littéraire et vieilli : « Il se mit, comme à l'impromptu, à pousser plus avant, avec sa façon de conversation sans suite et rompue »(Saint-Simon). ● impromptu, impromptue adjectif (latin in promptu, sur-le-champ) Qui n'est pas préparé ; improvisé : Visite impromptue.impromptu, impromptue (difficultés) adjectif (latin in promptu, sur-le-champ) Orthographe Le nom prend la marque du pluriel : des impromptus. Les impromptus de Schubert. L'adjectif s'accorde en genre et en nombre : une arrivée impromptue ; des repas impromptus. Remarque Impromptu, employé comme adjectif, était considéré naguère comme invariable en genre. Cette règle n'est plus en usage. L'adverbe est invariable : elle est arrivée impromptu, un beau matin. Remarque À l'impromptu, loc. adv., est littéraire et vieilli : « Il se mit, comme à l'impromptu, à pousser plus avant, avec sa façon de conversation sans suite et rompue »(Saint-Simon).

impromptu, ue
adj. et n. m.
rI./r adj. Improvisé. Concert impromptu.
rII./r n. m.
d1./d LITTER Petite pièce de vers improvisée.
d2./d Petite composition instrumentale. Les impromptus de Schubert.

⇒IMPROMPTU, -UE, adj., adv. et subst. masc.
I. — Adj. Qui est fait sur-le-champ et sans préparation. Synon. Improvisé. Bal, concert, discours, exposé impromptu; pièce, visite impromptue; vers impromptus. Une discussion aussi vive qu'impromptue sur l'influence aryenne dans les mouvements mexicains (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 49) :
1. — Peut-être, cher Monsieur Baryton, (...) que ces sortes de vacances impromptues que vous vous disposez à prendre ne formeront-elles en définitive qu'un (...) entr'acte heureux, dans le cours un peu austère certes de votre carrière?
CÉLINE, Voyage, 1932, p. 540.
[En parlant d'un repas] Fait rapidement avec ce qui tombe sous la main. Synon. improvisé, qui est à la bonne franquette, à la fortune du pot. À chaque fois qu'ils cambriolent on retrouve dans la cuisine les restes d'un festin impromptu (GIDE, Souv. Cour d'ass., 1913, p. 639). Nous aimons (...) les dîners impromptus, parce qu'ils nous réunissent pour une heure ou deux et parce qu'ils ne violent pas la paix de nos demeures (COLETTE, Naiss. jour, 1928, p. 57).
II. — Adv., vieilli. Sans préparation, à l'improviste. Arriver, intervenir impromptu; parler, répondre impromptu. Vous ne m'aviez point parlé de ce jeune gentilhomme. — Aussi bien n'y pensais-je guère. Il est venu impromptu (A. FRANCE, Rôtisserie, 1893, p. 153). Beaucoup eurent la faiblesse de patienter béatement, jusqu'au jour où on les embarqua impromptu nach Deutschland (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 222).
III. — Subst. masc.
A. — HIST. LITTÉR.
1. Petite pièce de vers du genre épigramme, improvisée ou paraissant l'être. Et mes vers, à propos?... Quand? — À l'instant même, madame, si vous voulez. — Oh! un impromptu alors?... bravo! (FEUILLET, Mariage monde, 1875, p. 8) :
2. Incapable de sentir la poésie, il demandait hardiment la permission de se promener pendant dix minutes pour faire un impromptu, quelque quatrain plat comme un soufflet, et où la rime remplaçait l'idée.
BALZAC, Illus. perdues, 1837, p. 49.
P. plaisant. Un impromptu fait à loisir. Un poème bien préparé. Tous les vers excellents sont comme des impromptus faits à loisir (JOUBERT, Pensées, t. 2, 1824, p. 34).
2. Petite pièce de théâtre composée rapidement et gardant un caractère d'improvisation. L'Impromptu de Versailles (de Molière); l'Impromptu de Paris (de Giraudoux). Écrire un impromptu qui ne sente pas le pensum est difficile (COCTEAU, Foyer artistes, 1947, p. 41).
B. — MUS. Courte composition, généralement pour piano, de forme libre et de caractère improvisé. Les impromptus de Brahms, de Chopin, de Poulenc, de Schubert. Quand je faisais mentalement des réserves sur Fauré, celles-ci portaient sur les Barcarolles, les Nocturnes et les Impromptus (DU BOS, Journal, 1928, p. 53).
C. — P. ext. Ce qui est fait sans préparation (notamment fête, dîner improvisé). Je voulais voir l'Empereur et surtout les domestiques éteignant les chandelles. C'était un impromptu incognito (ESTAUNIÉ, Bonne dame, 1891, p. 183) :
3. Restez à souper, dit le vicaire, j'ai donné à Rosette la précieuse habitude de toujours préparer ses « impromptus ». Je m'étonnerais qu'elle n'eût pas ce soir quelque poularde glacée.
GIONO, Angelo, 1958, p. 154.
Loc. adv., littér.
À l'impromptu. À l'improviste. Talleyrand prévoyait à l'avance ses bons mots, que la circonstance lui tirait ensuite à l'impromptu (SAINTE-BEUVE, Pensées, 1868, p. 125). Des visions charnelles vous assaillent; elles jaillissent, à l'impromptu, en éclair (HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 157).
D'impromptu. À l'improviste. Je ne savais pas que vous étiez marié. — Vous ne pouviez pas le savoir, je me suis marié d'impromptu, la veille de monter au front (CENDRARS, Main coupée, 1946, p. 291). Arrivant un samedi soir, très tard, après une longue journée d'automobile, d'impromptu chez des amis (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 320).
Prononc. et Orth. : []. [-pty] sous l'infl. de l'orth. 1 seul témoin sur 17 ds MARTINET-WALTER 1973 : [-]. Comparez avec promptitude : [] plus fréquent que []. Ac. 1762 : im-promptu; Ac. 1798-1935 : impromptu. FÉR. Crit. t. 2 1787 est favorable à la graph. in-promptu, car il considère le mot comme ,,un assemblage de 2 mots séparés par une division``. Théoriquement le mot est invar. au fém. et au plur. Mais de nombreux aut. le jugeant parfaitement francisé l'accordent en genre et en nombre (cf. GREV. 1964, § 351 et 359 et supra ex.). Étymol. et Hist. A. Subst. 1. a) 1651 « morceau improvisé, fait sur-le-champ » (LORET, La Muse historique, I, 94 d'apr. FEW t. 9, p. 444a); cf. 1652 impromptus, rondeaux (SCARR., D. Japhet d'Arm., I, 3 ds LITTRÉ); b) 1669 « tout ce qui se fait sur-le-champ et sans préparation, ce qu'on improvise » (WIDERHOLD Fr.-all.); 2. av. 1849 mus. (Fr. CHOPIN, Impromptu, dédié à Mlle Caroline de Cobau; deuxième Impromptu en fa mineur ds Lar. 19e, s.v. Chopin); cf. 1911 (MATHIS-LUSSY, Rythme, p. 6 : l'Impromptu en mi b de Schubert, op. 90). B. Adj. 1673 « qui est fait sans préparation; improvisé » un opéra impromptu (MOLIÈRE, Malade Imaginaire, II, 5). C. Adv. av. 1755 loc. adv. a l'impromptu « sans préparation » (ST-SIM., 392, 60 ds LITTRÉ); 1768 adv. (ROUSSEAU, s.v. improviser : Improviser. C'est faire & chanter impromptu des Chansons, Airs & paroles). Empr. à la loc. lat. in promptu « sous les yeux, sous la main » d'où en fr. « sur-le-champ, sans préparation », elle-même composée de in « dans » et de promptu ablatif de promptus « fait d'être à la disposition de », formé sur le supin promptum de promere « tirer, faire sortir, produire »; le sens 2 est prob. empr. à l'all. impromtu (lui-même empr. au fr.), utilisé pour la 1re fois comme terme de mus. en 1822 par H. Worzischek pour ses pièces lyriques; la même année paraissaient deux cahiers d'Impromptus de C. M. von Weber; en 1827 l'éditeur viennois Haslinger donnait ce titre à l'opus 90 de Schubert (œuvre dont Chopin s'est inspiré pour composer ses quatre Impromptus); v. E. THIEL, Sachwörterbuch der Musik, p. 208b. Fréq. abs. littér. : 79. Bbg. GOHIN 1903, p. 296.

impromptu, ue [ɛ̃pʀɔ̃pty] ou, fautif mais cour. [ɛ̃pʀɔmpty] n. m., adj. et adv.
ÉTYM. 1651, en mus.; de la loc. adv. lat. in promptu « en évidence, sous la main ».
———
I N. m.
1 Hist. littér. Petite pièce poétique de circonstance, en principe sans préparation.
1 Je fais des impromptus, rondeaux et bouts rimés,
Bref, je suis bel esprit, et des plus renommés (…)
Scarron, Don Japhet, I, 5 (1653).
2 (…) il faut que je vous die (dise) un impromptu que je fis hier chez une duchesse de mes amies que je fus visiter; car je suis diablement fort sur les impromptus. — L'impromptu est justement la pierre de touche de l'esprit. — Écoutez donc (…) Oh, oh ! je n'y prenais pas garde (…)
Molière, les Précieuses ridicules, 9 (→ Garde, cit. 35).
3 Au reste, j'ai supputé, vous aurez achevé dans cinquante ans de traduire le Pétrarque, à un sonnet par mois; cet ouvrage est digne de vous; ce ne sera pas un impromptu.
Mme de Sévigné, Lettres, 200, 6 sept. 1671.
4 (…) il demandait hardiment la permission de se promener pendant dix minutes pour faire un impromptu, quelque quatrain plat comme un soufflet, et où la rime remplaçait l'idée.
Balzac, Illusions perdues, Pl., t. IV, p. 500.
Iron. || « Impromptu à loisir » (Molière, les Précieuses ridicules, XII) : pièce composée à loisir et donnée pour un impromptu.
5 (…) je mettais le matin sur mon agenda des bons mots que je donnais l'après-dînée pour des impromptu (sic).
A. R. Lesage, Gil Blas, V, 1.
Spécialt. Courte pièce de théâtre traitant d'un sujet d'actualité ou composée pour une occasion précise. || L'Impromptu de Versailles, comédie de Molière (1663). || L'Amour médecin, de Molière, est un « petit impromptu » (→ Commander, cit. 14). || L'Impromptu de Paris, pièce de Giraudoux (1937). || L'Impromptu de l'Alma, pièce de Ionesco.
2 (1669). Vx. Ce qui est fait ou dit sans préparation. || Il ne nous attendait pas, le dîner qu'il donna était un impromptu (Académie).
6 Madame, le mariage en impromptu étonne l'innocence, mais ne l'afflige pas.
Marivaux, l'Épreuve, XIV.
3 (1851, Delacroix, Journal, 28 févr.). Mus. « Petite pièce instrumentale (…) dont la structure (…) emprunte le plus souvent le schéma ABA » (A. Hodeir). || L'Impromptu hongrois, de Schubert. || La plupart des impromptus sont composés pour le piano. || Les impromptus de Chopin.
7 Malgré son nom, l'impromptu est rarement composé à l'improviste. Il est aussi travaillé et préparé qu'un autre morceau, mais sa forme brillante est libre. Célèbres sont ceux de Schubert (…) et de Chopin (…) Ceux de Fauré sont élégants, ceux de Poulenc savoureux.
André Cœuroy, la Musique et ses formes, III, p. 116.
4 En psychologie, en psychiatrie de groupe, Happening.
———
II Adj. (1673). Improvisé. || Pièce impromptue, vers impromptus. || Concert, bal impromptu. || Dîner impromptu, sans apprêt (→ 1. Colon, cit. 6).
8 C'est proprement ici un petit opéra impromptu (…)
Molière, le Malade imaginaire, II, 5.
———
III Adv. (Av. 1755, Saint-Simon). Littér. ou style soutenu. À l'improviste, sans préparation (→ Au pied levé, sur-le-champ). || Parler, répondre impromptu.
9 (…) et parler impromptu sans avoir une seule minute pour me préparer (…)
Rousseau, les Confessions, IV.
10 (…) au lieu de répondre en suivant le texte latin, j'essaierai de le traduire impromptu.
Stendhal, le Rouge et le Noir, XXII.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • impromptu — IMPROMPTÚ, impromptuuri, s.n. Compoziţie muzicală instrumentală cu caracter de improvizaţie şi de obicei lirică, agitată. [pr.: empromtü] – Din fr. impromptü. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  impromptú s. n., art. impromptúul (sil. ptu …   Dicționar Român

  • Impromptu — Im*promp tu, adv. or a. [F. impromptu, fr. L. in promptu in readiness, at hand; in in + promptus visibility, readiness, from promptus visible, ready. See {Prompt}.] Offhand; without previous study; extemporaneous; extempore; as, an impromptu… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • impromptu — [im prämp′to͞o΄] adj., adv. [Fr < L in promptu, in readiness < in, in + promptu, abl. of promptus, readiness < promptus, brought out, ready, PROMPT] without preparation or advance thought; offhand n. an impromptu speech, performance, etc …   English World dictionary

  • impromptu — 1660s (adv.), 1764 (adj.), from Fr. impromptu (1650s), from L. in promptu in readiness, from assimilated form of in into, in, on, upon (see IN (Cf. in ) (2)) + promptu, ablative of promptus readiness, from pp. of promere to bring out, from pro… …   Etymology dictionary

  • Impromptu — Im*promp tu, n. 1. Something made or done offhand, at the moment, or without previous study; an extemporaneous composition, address, or remark. [1913 Webster] 2. (Mus.) A piece composed or played at first thought; a composition in the style of an …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Impromptu — (fr., spr Ängprongtüh), 1) etwas, womit man bereits fertig ist, was man sogleich hervorholen kann; 2) (Stegreifwitz), eitle unvorbereitete, im Augenblick geschaffene witzige Äußerung, sowohl in einem einzelnen treffenden Wort (Bon mot) od. in… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Impromptu — (franz., spr. ängpongptii), v. lat. in promptu, »in Bereitschaft«, etwas ohne Vorbereitung, aus dem Stegreif Gemachtes, besonders ein Gedicht, eine Rede u. dgl.; in der Musik eine wohl zuerst von Franz Schubert gebrauchte, seither sehr beliebt… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Impromptu — (frz., spr. ängprongtüh), sinnreicher, unvorbereiteter Ausspruch, Stegreifwitz; auch kurzes Tonstück in Liedform meist nur für Klavier …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Impromptu — (frz. ängprongtüh), vom lat. in promptu, bei der Hand), witzige Dichtungsweise aus dem Stegreife, wobei epigrammatische Kürze ein Haupterforderniß ist; ohne besonderen poet. Werth, weil hauptsächlich zur geselligen Unterhaltung dienend …   Herders Conversations-Lexikon

  • impromptu — index impulsive (rash), spontaneous, unexpected, unpremeditated Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary